OCP Corporate

Accueil / Durabilité / Environnement / Fossil Heritage Preservation

Préservation de l'héritage fossile

Conscient de l’importance du patrimoine paléontologique national, OCP s’engage à l’étude et la préservation de cet héritage. La géologie est l’un des plus anciens métiers à OCP dont le périmètre d’intervention se situe en amont de la chaîne de valeur des phosphates. Elle permet d’identifier les gisements, de mesurer leur potentiel et d'assister l’activité d’exploitation.

L’un des domaines de la géologie, auquel s’intéresse OCP de près, est la paléontologie visant à étudier la série phosphatée marocaine qui se caractérise par la diversité de ses fossiles. L’une des découvertes majeures en 2013 est celle du fossile de l’une des plus grandes tortues marines, datant de la fin du Crétacé, il y a 67 millions d’années.

Le Groupe a entrepris des actions de mise en valeur muséologique de l’importante collection des fossiles récoltées des mines du phosphate et des instruments d’extraction et traitement par la mise en place d’un musée à Khouribga. Avec ses salles d'exposition, de collection et du laboratoire de préparation des fossiles en projet, ce musée permettra la préparation, la conservation et la valorisation de la riche collection paléontologique dont dispose OCP.

Cette collection originale est unique au monde. Enrichie régulièrement et mise en perspective scientifique par ses équipes R&D, elle est appelée à devenir une collection de référence internationale sur l’évolution de la biodiversité, sur une période de 25 millions d'années, de la fin du Mésozoïque (Maastrichtien) à l'Eocène (Lutétien basal). Ladite collection, représentée actuellement par plus d’un millier de spécimens, comprend des spécimens d’intérêt scientifique majeur comme les plus anciens mammifères et oiseaux modernes connus. Elle comprend également des pièces spectaculaires à valeurs muséologique et scientifique exceptionnelles, comme des squelettes de reptiles marins géants (tortues et mosasaures), des squelettes complets de crocodiliens et des restes de dinosaures et de ptérosaures.

Le projet de musée de Khouribga, qui est le premier en son genre au Maroc, fait référence dans la communauté scientifique et naturaliste du Maroc, à l‘écho des présentations faites lors de la Deuxième Rencontre sur la Valorisation et la Préservation du Patrimoine Paléontologique à Meknès en 2008 et la 5ème Rencontre à Oujda en mai 2014.

Les actions de valorisation et de partage des connaissances de ce musée intéresseront tous les publics marocains, mais aussi les touristes. Ce projet contribue à la politique économique de notre pays tournée vers le tourisme, en complétant l’offre touristique du Maroc par un volet culturel de niveau international.